Les étapes les plus importantes pour déguster un verre de vin

Le vin est un produit à déguster pleinement pour comprendre toutes ses caractéristiques et les différences entre un type de vin et un autre. Pour déguster un vin pas besoin d’être sommelier, il suffit de suivre quelques petites précautions qui permettent de mieux savourer chacune de ses propriétés.

Dans cet article nous allons énumérer quelques étapes de base qui vous permettront de déguster un bon verre de vin, du verre parfait à la méthode de décantation, jusqu’à la température de service et la perception de la saveur.

Les étapes pour déguster un verre de vin

La première phase concerne le choix du verre qui, dans le cas du vin, est particulièrement important. Le verre doit pouvoir mettre en valeur les caractéristiques du vin. Selon le type de vin à déguster, il faut choisir entre un verre tulipe et une flûte qui rehausse le perlage. Le verre doit obligatoirement être transparent, afin d’acquérir la connaissance de la couleur et des bulles présentes dans le vin.

La deuxième suggestion concerne la façon de décanter le vin. Il est généralement recommandé d’ouvrir la bouteille de vin quelques instants avant de la servir, afin d’améliorer la dégustation. En effet, au contact de l’air, le vin retrouve son arôme et sa saveur, se transformant et améliorant le premier goût.

Pour obtenir ce résultat, il est nécessaire de verser le produit dans un récipient, appelé carafe, qui présente une panse particulièrement large et un col étroit. A ce stade, il est essentiel de savoir à quelle température il est préférable de servir un type de vin plutôt qu’un autre. La température exacte du vin permet de libérer tous ses arômes et ses caractéristiques appréciables en bouche.

Dégustation d'un verre de vin, quelques suggestions

Avant de déguster le vin il est important d’ observer sa couleur, pour cette raison il est indispensable de choisir un verre transparent. Savoir apprécier et deviner les caractéristiques d’un vin à partir de sa couleur est un plaisir unique et inimitable. Certains vins ont des nuances ambrées, une base jaune paille, alors qu’un type de vin rouge peut avoir des reflets violets très intenses.

Après avoir soigneusement observé le vin, il faut percevoir les odeurs, simplement en rapprochant les narines du vin. De cette façon, il est possible de reconnaître trois types d’odeurs, primaires, secondaires et tertiaires.

Verre de vin

Les odeurs primaires sont les odeurs préexistantes du vin, présentes dans la peau du raisin, les odeurs secondaires sont identifiées lors de la vinification et, enfin, les odeurs tertiaires sont générées lors de la phase de maturation et de vieillissement du vin.

Ce n’est qu’au cours de la dernière phase qu’il est possible de déguster le vin et de le déguster de la meilleure façon possible, en sirotant une petite quantité de vin et en essayant, tout de suite, d’en saisir la saveur.

Lors de la dégustation d’un vin, il ne faut pas être pressé mais, au contraire, il faut savourer chaque goutte avec calme et patience et prendre le temps de l’associer à un aliment qui peut rehausser certaines caractéristiques du vin lui-même.