Les propriétés et bienfaits du yaourt

En toute saison de l’année, le yaourt est un précieux allié de la santé : grâce à ses propriétés, en effet, c’est un aliment qui ne devrait jamais manquer dans le menu quotidien, dans les mois chauds comme dans les mois les plus froids.

Par exemple en automne, lorsque le système immunitaire a tendance à s’affaiblir, cet aliment aide à défendre l’organisme des agressions des agents pathogènes, aide à renforcer ses défenses en le protégeant des rhumes, grippes et autres maux saisonniers. Le mérite est de certaines substances, comparables à de vrais antibiotiques naturels, dont les bactériocines.

Complète et hyper nutritive, elle peut être consommée au petit-déjeuner (donne de l’énergie), à ​​la place du dessert en fin de repas (favorise la digestion), au moment du goûter pour conjurer la sensation de faim. Essayez-le à jeun. Consommé entre les repas, il est plus efficace pour la flore intestinale car les micro-organismes dont il est riche sont capables de vaincre plus facilement l’agression des sucs gastriques et d’atteindre l’intestin.

Mais dans quelle mesure cela affecte-t-il le nombre de calories quotidien? Bon, en général un yaourt entier contient environ 120 calories pour 100 grammes, comme le grec, la variante maigre ne dépasse pas 60 calories et enfin le écrémé reste en dessous de 50 kcal.

Yaourt entier, allégé ou aux fruits ?

Pour être considéré comme tel, un yaourt doit porter la mention « naturel » ou « blanc » sur l’étiquette, et ne contenir que du lait et des enzymes dans la liste des ingrédients.

Par rapport à la version entière, qui contient normalement moins de sucre même si plus de matières grasses (au moins 3%) et de calories, les versions « légères » contiennent un minimum de matières grasses (environ 0,1%), mais elles ne sont pas forcément composées uniquement de lait et les ferments lactiques. Outre le lactose, le sucre présent dans le lait et ses dérivés, ces types de yaourts peuvent en effet être enrichis en édulcorants artificiels, saccharose et fructose, qui non seulement affectent négativement la qualité de l’aliment du point de vue nutritionnel, mais ce sont aussi de petits alliés de la ligne.

Yaourt aux fruits

Ensuite, la quantité et les types de conservateurs et colorants présents doivent être vérifiés sur l’étiquette : les yaourts aux fruits, par exemple, contiennent souvent des arômes et des additifs qui rendent le goût et l’aspect du produit plus agréables, mais qui avec des conservateurs comme l’acide ascorbique et les épaississants tels que les amidons les rendent moins sains que le yogourt nature naturel.

Propriétés du yaourt

Le yaourt nature est le plus riche en bonnes bactéries, micro-organismes qui assurent un meilleur équilibre (et fonctionnement) de la flore intestinale car ils jouent une action détoxifiante, facilitent le processus digestif et aident à lutter contre les ballonnements.

Pour faire le plein de ces micro-organismes, il est bon de choisir un produit aux ferments lactiques vivants, notamment les lactobacilles et les bifidobactéries, qui ont un engrenage supplémentaire : ils parviennent à s’activer et à rester intacts dans l’intestin, contribuant ainsi à le protéger.

Pour avoir une flore bactérienne saine, consommez du yaourt blanc en association avec des céréales complètes, riches en fibres solubles, comme l’avoine, le son et l’orge : ces aliments contiennent des prébiotiques, substances qui favorisent la prolifération des bonnes bactéries.

Comment le conserver ?

Pour le faire durer plus longtemps, afin que ses propriétés ne soient pas perdues, il est préférable de conserver le yaourt dans la tablette supérieure du réfrigérateur. Dans ce compartiment la température oscille entre 4 et 5° C et permet à la flore microbienne de conserver intactes ses caractéristiques. Les bonnes bactéries dont cet aliment est riche, en effet, avec le temps ont tendance à perdre leur vitalité et à diminuer.

L’astuce pour en profiter au mieux ? Gardez un œil sur la date d’expiration. En plaçant les emballages avec la date la plus proche devant ceux qui peuvent être consommés plus tard, vous vous assurez d’un produit toujours frais et sain.

Pour être honnête, vous pouvez manger du yaourt même après sa date de péremption. Si le pot est intact, il peut être consommé sans problème jusqu’à 7 jours après la date de péremption indiquée sur l’étiquette. Si vous l’avez déjà ouvert depuis plusieurs jours, il vaut mieux le jeter car le contact avec l’air détruit les enzymes.